Territoire : France métropolitaine


Un foyer sur deux possède un animal de compagnie. Actuellement au coeur des préoccupations, y compris du côté des élections présidentielles, la question animale est un enjeu majeur dans notre société contemporaine. Alors que les confinements successifs ont fait bondir les adoptions, les refuges enregistraient, plus ou moins dans le même temps, des records d’abandons et de cas de maltraitance.

Ce reportage photographique intitulé « le paradoxe animal » sera développé à travers quatre volets en France métropolitaine. Dans ce travail qui relève de la rubrique Société, Stephen Dock ambitionne de soulever plusieurs problématiques autour de la place, du statut et du lien ambigu que nous entretenons avec nos animaux de compagnie.

Portrait de Stephen Dock © Cédric Viollet
Portrait de Stephen Dock © Cédric Viollet

Stephen Dock est un photographe français autodidacte né en 1988. Au fur et à mesure des projets, il affirme une écriture de plus en plus plastique et radicale qui se fonde sur sa rupture avec les milieux journalistiques de ses débuts.

Sa démarche se concentre autour d’une recherche visuelle sur notre aptitude à construire et à évoluer dans un environnement urbain, culturel ou politique. Il est particulièrement attaché aux traces que laissent tous types de fractures, conflits réels ou larvés, de classes ou états de guerre sur nos contemporains.

Membre de l’agence VU’ de 2012 à 2015, Stephen Dock est finaliste du Prix Leica Oskar Barnack en 2018, nominé pour le Prix Découverte Louis Roederer des Rencontres d’Arles en 2020 et coup de cœur du Prix LE BAL de la jeune création avec l’ADAGP en 2021.

Son travail a été exposé à la galerie Leica lors de Paris Photo 2018, au festival Visa pour l’image en 2017, aux Journées photographiques de Bienne et au Musée Nicéphore Niépce en 2022.

Accéder au site du photographe