Territoires : Marseille, Bordeaux, Lyon / Provence-Alpes-Côte d’Azur, Nouvelle-Aquitaine, Auvergne-Rhône-Alpes


À travers un travail documentaire subjectif, il s’agira de proposer une image des fêtes, ces temps où les normes de la société sont transgressées et où l’on vient chercher un sentiment d’appartenance, de lien avec l’autre, d’intimité et d’extase. Ces fêtes sont également une catharsis à l’angoisse quotidienne.

© Marie Rouge
© Marie Rouge

Cha Gonzalez est née le 8 juillet 1985 à Paris. Elle passe son adolescence au Liban où elle réalise ses premières photos. Après le bac, elle rentre à l’École des beaux-arts de Bordeaux. Marquée par les manifestations contre le contrat première embauche (CPE) en 2006, elle se destine à devenir photographe de guerre. Elle poursuit ses études à l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs de Paris, dont elle sort diplômée en 2010 avec un travail sur les nuits à Beyrouth où elle essaie de parler de la guerre de manière indirecte en photographiant la vie nocturne des jeunes.

Avec Abandon, elle poursuit en France son travail amorcé aux Arts-Déco en prenant en photo les raves, des fêtes dans des lieux squattés et en marge où les fêtards s’abandonnent dans la danse, l’alcool et les drogues. En parallèle, elle travaille en commande pour la presse - d’abord pour le Wall Street Journal, puis pour Libération pour qui elle pige régulièrement depuis 2016. Elle travaille également avec Le Monde, Télérama, Le Temps et Elle, entre autres. Son travail de commande est tourné vers le reportage social et le portrait.

Elle a par ailleurs été invitée dans deux émissions de France Culture, « Une Vie d’Artiste », et « les Carnets de la Création », où elle parle de sa série Abandon.

Accéder au site du photographe