Mon bivouac dans le camping municipal de Chaudes-Aigues, dans le Cantal, le 21 mai 20220
Crédit
Odhràn Dunne