Anouk Desury sur le terrain pour son reportage à Roubaix
Crédit
Anouk Desury