Territoire : Métropole


 

Ce travail s’intéresse à la construction des masculinités chez les jeunes hommes, en France. Un portrait d’une génération, celle de garçons nés au début des années 2000, abordé sous le prisme de l’identité de genre. Car on ne nait pas « homme », on le devient, pour paraphraser la célèbre phrase de Simone de Beauvoir. Entre injonctions à la virilité et porosité des frontières du genre, les participants à ce projet, qui mêle photographies et témoignages, racontent comment ils composent avec les lois de la masculinité.

 

Cyril Abad
Camille Gharbi

Camille Gharbi est née en 1984 et vit à Pantin.
Diplômée en architecture, elle décide de se consacrer à la photographie en 2015 et travaille rapidement dans les domaines de la photographie d’architecture, du portrait et du reportage de presse.
Elle développe, en parallèle de son activité de commande, des projets artistiques en lien avec des thématiques sociétales qui lui tiennent à coeur : les violences de genre, la problématique des migrations, la résilience. Son travail est basé sur une immersion physique et psychologique dans le sujet. Il se construit sur un équilibre entre deux échelles : les histoires singulières et spécifiques sont articulées à l’histoire globale et collective, afin de faire émerger la construction du fait social. Entre photographie documentaire et plasticienne, sa démarche cherche à interroger l’état du monde en jouant sur la distance et l’esthétique afin de convoquer l’empathie et le sensible. Depuis 2018, son travail a été montré lors d’expositions et de festivals de photographie nationaux et internationaux tels que la Nuit des Images au Musée de l’Elysée à Lausanne, la Nuit de l’Année aux Rencontres Photographiques d’Arles, l’exposition Lens Culture Emerging Talent Award à New-York, le festival PHOTO IS:RAEL à Tel-Aviv, l’Arte Laguna Prize à Venise, le Festival Circulation(s) à Paris. Camille Gharbi est lauréate de Prix Fidal Youth Photography Award 2018 et du BBA Gallery Photography Award 2021 pour sa série « Preuves d’amour », du Lens Culture Emerging Talent Award 2018 pour sa série «Lieux de vie», ainsi que du Mentorat des Filles de la Photo 2020 avec son travail «Les monstres n’existent pas». L’enquête du journal Le Monde, «Féminicides : mécanique d’un crime annoncé», sur laquelle elle a assuré l’ensemble du travail photographique, est lauréate du VISA D’OR de l’Information Numérique au festival Visa pour l’Image 2020. Elle est lauréate de la Grande Commande Photographique portée par la Bibliothèque Nationale de France et le Ministère de la Culture, en 2022.

Accéder au site du photographe