Territoire : France métropolitaine


Céline Clanet a exploré les espaces naturels les plus protégés de France métropolitaine. Des territoires potentiellement exploitables ou habitables, mais dont personne ne peut disposer : toute forme d’installation, chasse, pêche, agriculture, pâturage ou prélèvement y étant interdite. La présence humaine y est généralement proscrite et concédée aux seuls scientifiques venus observer, écouter, compter, mesurer.

Ces espaces de protection radicale, dits en “libre évolution”, représenteraient entre 1 et 2% du territoire métropolitain.

Dans ces lieux, dont aucun n’est clôturé, la nature est en perpétuelle recherche d’équilibre, en métamorphose permanente. La matière s’y décompose puis s’y recompose, lentement.

Prenant répit de l’hégémonie du monde anthropique, les forces sauvages y évoluent librement et naturellement, dans leur somptueux chaos intime. Elles s’arrogent ainsi tous droits sur leur propre existence et se régulent seules, dans le temps long qui est le leur.

 

celine-clanet
Céline Clanet

Céline Clanet née en 1977 est une photographe française originaire des Alpes.

Diplômée de l’ENSP d’Arles, elle s’intéresse aux lieux reculés ou secrets, aux paysages sauvages et à leurs occupants. Elle travaille notamment depuis 2005 sur l’Arctique continental européen.

Sa série Máze sur un village sámi de Laponie norvégienne, a remporté le Critical Mass Award (USA) et a été publiée aux éditions Photolucida (USA). Elle a également réalisé un travail au long cours en Laponie russe, Kola, pour lequel elle a traversé un territoire arctique profondément marqué par le passage humain, projet soutenu par le CNAP et publié aux éditions Loco. En 2019, elle a remporté la bourse “Reporters in the fields” de la Robert Bosch Foundation (Allemagne) pour Pasvik, the river that tells the High North, série réalisée à la frontière russo-finno-norvégienne avec l’écrivain Olivier Truc.

Publié et exposé en Europe et à l’étranger, son travail photographique fait partie des fonds de la Collection Neuflize OBC, de la Société Française de Photographie, des Archives Départementales de Savoie, du Portland Art Museum, ainsi que de plusieurs collections privées. Elle a publié six monographies et travaille actuellement sur un projet personnel en forêt, Ground Noise, en collaboration avec l’INRAE, à paraître chez Actes Sud.

Accéder au site du photographe